“Comparaison des modalités d’enseignement des compétences cliniques transculturelles dans les différentes facultés de médecine suisses en 2018. Pour une médecine de qualité ? “

“Comparaison des modalités d’enseignement des compétences cliniques transculturelles dans les différentes facultés de médecine suisses en 2018. Pour une médecine de qualité ? “

Comparaison des modalités d’enseignement des compétences cliniques transculturelles dans les différentes facultés de médecine suisses en 2018

Pour une médecine de qualité?

 

Introduction

De par ses 4 langues nationales, la Suisse constitue un exemple d’intégration multiculturelle. Sur le plan fédéral, l’Office fédéral de la Santé publique (OFSP) promeut un accès aux soins pour tous [1]. Cet objectif nécessite que les cliniciens soient équipés de compétences appropriées que les experts ont définies comme des compétences cliniques transculturelles (CCT) [2]. Ces CCT constituent «un ensemble de connaissances, de savoir-faire et d’attitudes permettant de prodiguer des soins de qualité à des patients d’origines socioculturelles et linguistiques diverses» [3]. La définition large du terme socioculturel inclut la notion de diversité par rapport à soi. On pense notamment aux caractéristiques sociales, économiques, physiques, religieuses ou encore à celles concernant le genre, l’orientation sexuelle, etc. Les CCT, à l’image des autres compétences attendues des médecins, peuvent être enseignées avec succès [4].

Lire la suite https://medicalforum.ch/fr/article/doi/smf.2019.08377